Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

RAPPEL 
Assemblée générale annuelle
Le jeudi 24 septembre 2020
de 10h à 11h30 (heure du Pacifique)
13h à 14h30 (heure de l'Est)
Inscription

Si vous souhaitez participer à l'AGA, vous devez vous inscrire en cliquant sur le lien ci-dessus. Une fois votre inscription faite, vous recevrez un courriel automatisé qui vous permettra de rejoindre la réunion virtuelle.

Rejoignez-nous le 24 septembre pour élire de nouveaux membres au conseil d'administration et passer en revue les récentes activités du Réseau.
Voir l'agenda

Élection du conseil d'administration


LISTE DES CANDIDATS

Nouveaux candidats

Claire Checkland, Ontario
Claire se passionne pour la santé. Elle a 20 ans d'expérience des relations avec divers gouvernements et intervenants, ainsi que d'analyse des politiques pour des organismes à but non lucratif tels que la société canadienne du SIDA, la Société canadienne du cancer, et la Commission de la santé mentale du Canada. Claire est actuellement la directrice générale de la Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes aînées. Claire a aidé cet organisme à atteindre la pérennité financière et à accroître l'adhésion pour atteindre plus 2,000 individus et organismes. Claire a l'habitude de collaborer avec de nombreux intervenants et partenaires pour atteindre des buts communs et elle a développé la capacité d'identifier et de mettre en place des approches innovantes pour remédier à des défis organisationnels. Claire est adepte à faciliter des relations solides entre communautés, parties prenantes et représentants gouvernementaux. Claire a un diplôme de premier cycle avec une spécialisation en Psychologie, ainsi qu'un diplôme en sciences sociales. Elle habite à Stittsville, en Ontario avec son mari et ses deux fils.

Michele Markham, Alberta
Michele Markham est une travailleuse sociale agréée par le Alberta College of Social Workers et détient un Baccalauréat en Administration de services sociaux. Elle travaille depuis 6 ans pour l'Association Sage Seniors à Edmonton, en tant que gérante du refuge pour aînés (Seniors' Safe House) pour les aînés qui échappent des situations de maltraitance. Michelle fait partie du comité de gestion du Seniors Protection Partnership, du comité de planification de la conférence Diverse Voices et elle est vice-présidente de l'équipe de consultation contre la maltraitance des aînés. Michele fait aussi partie du groupe conseil dans le département de travail social de MacEwan University, du comité de révision pour la santé mentale et a été directrice du conseil d'administration de la George Spady Society. Michele a plus de 20 ans d'expérience de la gouvernance dans le monde des ngos et a facilité de nombreux ateliers de développement de conseils d'administration pour le programme du gouvernement de l'Alberta.

Greg Noseworthy, Terre Neuve et Labrador
Né et élevé à St John's, Terre Neuve et Labrador, Greg s'est toujours intéressé aux questions qui affectent les aînés. Durant ses études de droit, Greg a dirigé son énergie vers le droit des aînés. Il a gardé cet intérêt dans sa pratique du droit, en participant à la prévention de la maltraitance dans le secteur juridique et au delà. Il travaille actuellement à temps plein pour un organisme à but non lucratif pour l'accès à la justice qui lui permet de collaborer avec des groupes de retraités, ainsi que d'autre organismes pour les aînés à travers la province.Même à 28 ans, il est clair pour Greg que nous devrions tous nous intéresser aux questions ayant trait aux aînés car l'âgisme est la seule forme de discrimination qui nous affecte tous et toutes, quelque soit notre race, religion, sexualité ou autre caractéristique. C'est pour cela que Greg s' implique aussi avec Seniors NL et le Réseau Provincial (NL Network for the Prevention of Elder Abuse) et participe à une revue gouvernementale de la Loi sur la protection des adultes, parmi tant d'autres activités. En tant qu'homme jeune dans une des provinces les plus âgées deu pays, Greg reconnaît les besoins d'une population vieillissante (physiques, mentaux, émotionnels, financiers ou autres) et focalise sa carrière pour faire de nos vieux jours un âge d'or.

Peter Holman, île du Prince Édouard
Peter est retraité du monde de la finance et est revenu s'installer dans sa province d'origine. Il s'intéresse au bien-être des aînés et aux questions qui les affectent, et au développement communautaire. Il a 6 ans d'expérience notamment dans les domaines de l'inclusion et la participation sociale, les relations intergénérationnelles et la prévention de la violence. Peter fait partie du conseil d'administration du Secrétariat des aînés de l'île du Prince Édouard; il est membre du groupe de référence ami des aînés de l'Agence de la santé publique du Canada, et fait partie du comité d'action du Premier Ministre pour la prévention de la violence familiale. Peter est aussi membre des conseils d'administration suivant: Notre Dame Place, Summerside (Association canadienne pour la santé mentale); East Prince Seniors Initiative et Atlantic Canada Opportunities Agency (fonds d'innovation Atlantique). Peter est aussi le co-président du comité pour les villes amies des aînés de la ville de Summerside.

Suzette Montreuil, Territoires du Nord-Ouest
Suzette est la directrice générale de la Société des aînés des Territoires du Nord-Ouest (NWT Seniors’ Society), basé à Yellowknife mais qui sert les aînés à travers les Territoires. Sous sa direction, la société a mené une étude sur un revenu minimum pour aînés et a poussé pour une stratégie pour les aînés, alors que les plus de 60 ans représente le groupe démographique qui grandit le plus vite dans les Territoires. Suzette mène des ateliers intitulés Creating Safe Communities for Older Adults qui sont fondés sur le programme ''Ce n'est pas correct'' (développé par le Centre for Research & Education on Violence Against Women and Children). Suzette a mené cet atelier dans 9 communautés différentes et offre une version raccourcie sur demande. Ceci inclut la traduction de ''Ce n'est pas correct'' en SAHTÚǪT’ĮNE YATĮ qui a été développée avec des Aînés qui parlent encore cette langue. Suzette coordonne aussi le réseau des Territoires du N-O pour la prévention de la maltraitance des aînés. La société des aînés  a reçu un financement de Nouveaux Horizons pour les Aînés pour un projet d'intérêt national intitulé Collaborating for Inclusion of Older Adults. Ce projet de 4 ans a permis d'engager des facilitateurs communautaires dans 10 communautés des Territoires, pour tenter de faire décroître l'isolation sociale des aînés à risque grâce à des activités communautaires qui rassemblent les Aînés. Avant cela, Suzette a été ergothérapeute pendant 30 ans et se déplaçait de clinique en clinique à travers les Territoires et le Nunavut.

Gabrielle Kirk, Alberta
Gabrielle est la coordinatrice du programme de réponse à la maltraitance des aînés dans le sud de l'Alberta depuis 4 ans. Elle est investie dans la protection des droits et de la dignité des aînés. Gabrielle a développé un modèle de réponse communautaire par lequel les agences communautaires collaborent pour développer des approches appropriées dans des cas de maltraitance des aînés. Gabrielle fait aussi partie du conseil provincial pour les aînés et les soins continus qui conseille les services de santé de l'Alberta en matière de prestation de services, de politiques et de développement de programmes pour le système de soins continus pour aînés à travers la province. Gabrielle a été aide de soins de santé pendant plusieurs années, cela l'a inspiré à poursuivre un baccalauréat en santé publique à l'université de Lethbridge. Elle étudie désormais pour une maîtrise en santé publique à l'université de Saskatchewan. Gabrielle réside sur une ferme près de Fort Macleod, en Alberta avec son partenaire Michael, ensemble ils élèvent des moutons et des lapins.

MEMBRES ACTUELS DU CONSEIL POURSUIVANT UNE RÉELECTION

Andrew Elinesky, Ontario
Comptable de formation, Andrew est  un leader qui a l'habitude d’établir des stratégies à long terme et de mettre en œuvre les initiatives nécessaires à leur réalisation. Andrew apporte son expérience dans les domaines de la finance et des affaires. Andrew a géré de nombreux projets au Canada et à l’étranger et a un intérêt certain pour la gouvernance. Andrew a été jusqu'à récemment directeur financier et vice-président chez McEwen Mining inc. Il  est un défenseur des droits et du bien-être des individus, particulièrement des ainés, et est investi dans la mission du RCPMTA.

Kelly Heisz, Terre Neuve et Labrador
Kelly est la directrice du Centre de ressources pour séniors de Terre Neuve et de Labrador (Seniors NL). Kelly est diplômée de Memorial University, avec un Baccalauréat en arts et éducation. Depuis les 25 dernières années, elle a bâti sa carrière dans les ONGs  et s'est focalisée sur l'implication communautaire et le renforcement des capacités dans le but d'effectuer des changements à la qualité de vie et au bien-être des citoyens au niveau local. Le Centre de ressource des Séniors a joué un rôle de leader dans les questions affectant les aînés, grâce à la participation de centaines de bénévoles, et de partenaires communautaires à tous les niveaux. Le réseau pour la prévention de la maltraitance des aînés est l'un des plus grands succès de l'organisation. 

Jean Francois Kozak, Colombie Britannique
Jean François est l’ancien Directeur de la recherche du groupe de recherche sur les soins de première ligne pour aînés, à Providence Health Care, dans le département de la famille et de la médecine communautaire du Centre pour le vieillissement en santé. Jean François a aussi été le Vice Président aux affaires médicales et universitaires à SCO Health Services. Il se spécialise dans la recherche sur les questions de maltraitance, négligence, démence, ainsi que sur le développement d’algorithmes pour assister les décisions médicales pour les aînés frêles, et l'évaluation de modèles de soins gériatriques primaires. Jean François est co-rédacteur du livre ''Abuse and neglect of older Canadians: Strategies for change'', publié par l’Association Canadienne de Gérontologie; ainsi que du projet APL (sur la maltraitance et la négligence en soins de longue durée) et sur la détresse morale parmi les prestataires de soins. Jean François a reçu le prix de l’ ACG pour ses contributions au domaine de la gérontologie au Canada et travaille actuellement pour le département de la famille de la médecine communautaire chez Providence Health Care (affilié au département de la population et de la santé publique à l’université de Colombie Britannique).

Denise Lemire, Ontario
Ayant obtenu une maîtrise en Sociologie de l’Université d’Ottawa, Denise Lemire a réalisé et dirigé une multitude de recherches tant au niveau de la santé, des services sociaux et de l’éducation. Denise a œuvré au sein de la francophonie pendant 30 ans à titre de chercheure, consultante, présidente d’organismes, membre de conseils d’administration, bénévole à tout faire. Depuis 17 ans, Denise  assume la gestion de subventions de plusieurs organismes. En tant que directrice générale de la Fédération des aînés et retraités francophones de l’Ontario (FARFO) (2015-2018), elle a été responsable de la co-coordination du Sommet des aînés 2017 avec la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC), de la gestion de cinq ateliers en maltraitance à travers l’Ontario, de la rédaction du projet de la mise en œuvre d’un Réseau provincial des intervenants francophones en maltraitance, de la recommandation d’un Livre blanc portant sur les aînées francophones de l’Ontario.  Elle est secrétaire-trésorière au sein du conseil d’administration de l’Association des membres individuels de la FARFO (AMI-FARFO). En tant que consultante, elle travaille avec le Centre Pauline-Charron (Ottawa, secteur Vanier) dans la création d’une entreprise sociale de services alimentaires et autres projets visant les personnes aînées francophones de la communauté. Elle siège à la Table des aînés de la Ville d’Ottawa depuis septembre 2019 et au Comité aviseur du Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville dans la création d’un jeu sérieux visant à prévenir et contrer l’intimidation dans les résidences privées pour personnes aînées.

Kathy Majowski, Manitoba
Kathy a commencé sa carrière dans le domaine de la santé en 1999. Elle a occupé les postes d’infirmière, de préposée au soutien, d’éducatrice, d’Instructrice (clinique et classe). Kathy a aussi développé des programmes de formation, et a été coordinatrice communautaire de cas. Sa carrière d’infirmière l’a conduite à travailler dans des établissements de soins de longue durée et de soins intensifs. Kathy a aussi travaillé dans une communauté du nord du Manitoba où le poste des infirmiers servait de clinique, et de centre de stabilisation et de traumatologie. Sa passion pour le monde de la santé, le rôle d’infirmière mais aussi les responsabilités autres, lui ont permis de développer de nouveaux talents comme la création de programmes de formation, l’instruction, le développement de procédures et politiques, ainsi qu’une familiarité avec des logiciels pour la présentation, le design et le suivi des données. Le soin et le bien être des aînés ont toujours importé à Kathy en tant qu’infirmière. Mais c’est son travail en tant que formatrice du personnel dans un établissement de soins de longue durée qui lui a ouvert les yeux sur les difficultés que peuvent rencontrer certains aînés et c’est cela qui l’a menée à rejoindre le RCPMTA.

Lisa Manuel, Ontario
Lisa travaille dans le secteur des services sociaux depuis plus de 25 ans. Travailler avec les personnes âgées est sa passion. Lisa a tenu de nombreux rôles, dont la sensibilisation communautaire et le soutien psychologique pour aînés victimes de maltraitance. Lisa a été en charge d’une équipe de prévention et d’intervention de la maltraItance. Elle a aussi développé de nouveaux programmes dont une équipe de consultants en maltraitance des aînés, et un refuge pour ainés victimes de maltraitance (Pat’s Place). Lisa souhaite approfondir les connections entre les secteurs de prévention de la violence domestique et de la maltraitance des aînés et travaille à l’intersection de ces deux domaines dans un poste de gestionnaire. Lisa a aussi participé à de nombreuses initiatives de recherche dans le domaine de la maltraitance des aînés. En tant que Directrice des programmes, Lisa a l’habitude de communiquer avec divers membres du gouvernement dans le but de prôner une approche complète et durable pour collaborer avec les aînés qui vivent indépendamment dans la communauté et sont victimes de maltraitance. Lisa a l’habitude de s’exprimer en public sur les questions de maltraitance, particulièrement devant des groupes d’aînés et leurs familles, ainsi que devant des prestataires de service et des journalistes, elle a même enseigné des formations dans ce domaine.