Notre mission

Nous avons trois objectifs principaux:

  • mettre en contact particuliers et organisations,
  • encourager le partage d’informations fiables et 
  • faciliter le développement de programmes et de politiques qui oeuvrent à la prévention de la maltraitance des aînés.

Nous travaillons au niveau local, régional, provincial/territorial et national.

Notre vision

Nous avons pour but une société canadienne où les aînés sont valorisés, respectés et vivent à l’abri des maltraitances. 

Nous nous efforçons de devenir les chefs de file canadiens dans notre discipline - le partage d’informations and et la coordination de ressources pour la prévention de la maltraitance des aînés.

Nos valeurs et principes

Collaboration et coordination – Nous encourageons le partage d’informations fiables et le développement de programmes et de politiques dans le domaine de la prévention de la maltraitance au niveau national et à travers le Canada.

Respect et intégration – Notre travail est ancré dans un respect fondamental pour les aînés, leurs droits et leurs choix. Nous nous efforçons de reconnaître les différences régionales, la diversité culturelle et les capacités individuelles.

Leadership et communication – Nous procurons notre vision, notre savoir-faire, ainsi que des opportunités de partage des savoirs dans le but de développer la capacité de réponse et de prévention de la maltraitance des aînés de la société canadienne. Nous procurons aussi une perspective nationale sur les questions reliées à l’âgisme et aux mauvais traitements des aînés. Notre leadership s’inspire de nos membres.

Crédibilité et responsabilité– Par la participation d’experts et de chercheurs canadiens, nous nous engageons à diffuser des informations factuelles ainsi que des approches prometteuses pour soutenir le développement de politiques et de programmes adéquats.

Nous avons une responsabilité envers nos membres, nos utilisateurs, nos donateurs et nos sponsors, que nous honorons par le biais de rapports et stratégies de communication, dont notre Assemblée générale annuelle et notre rapport annuel.

Innovation – Nous sommes ouverts aux approches innovantes et créatives.

Notre structure

Les membres du réseau sont des particuliers et des organisations situés aux quatre coins du Canada, qui ont des expériences et formations différentes et qui sont tous impliqués dans la protection des aînés et dans la prévention des risques de maltraitance. Devenez membre.

La direction du réseau consiste en un conseil d’administration de 15 membres, ainsi qu’un groupe plus réduit de fidèles sympathisants. Nous sommes fiers d’avoir un conseil d’administration qui représente chaque province et territoire du Canada.  Rencontrez notre conseil d’administration.

Notre conseil d'administration est composé de personnes aînées, de particuliers travaillant pour des organismes qui servent ou représentent les seniors, d'universitaires et de prestataires de services, dont des membres de la police et du gouvernement. Le conseil est désigné parmi nos membres une fois par an  et se réunit une fois par mois. Nos membres sont des membres actifs qui font partie au minimum d'un comité spécial. Pour plus de renseignements, contactez nos coprésidents:

  • Raeann Rideout: 
  • Pat Power: 


Conseil d'administration 2015 -2016

Sherry BakerSherry Baker, Langley, British Columbia 

Sherry est actuellement trésorière du conseil d'administration du RCPMTA.
Sherry Baker est la directrice exécutive de l'Association de Colombie Britannique des réseaux de réponse communautaire depuis 2010. Au cours de sa carrière, Sherry s'est impliquée dans des nombreuse organisations clés de C.-B. qui ont trait aux questions de maltraitance, de sécurité ou de justice. Parmi celles-ci:

  • Ishtar Transition Housing Society et Aldergrove Neighbourhood Services (anciennement directrice exécutive xecutive et membre du conseil d'administration)  
  • BC Centre for Elder Advocacy and Support et South Fraser Family Court and Youth Justice Committee (ancienne présidente)
  • Minerva Foundation for B.C. Women (membre fondatrice)

Sherry a pris sa retraite en 2006 pour lancer son propre service de placement professionnel en ligne pour personnes de plus de 50 ans, qu'elle vendit en 2009.
Sherry a participé à et présidé de nombreux conseils aux niveaux provincial, régional et local, dont le Conseil d'inscription pour travailleurs sociaux et l'Ordre des ergothérapeutes de C.-B.
Sherry a reçu la médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada ''en reconnaissance de sa contribution significative à ses compatriotes, sa communauté et son pays'' et elle a aussi reçu deux bourses Pau Harris délivrées par Rotary International. Sherry a reçu la médaille du Jubilée de diamant de la reine en 2013.
Sherry détient une Maîtrise en Sciences du Comportement, un Baccalauréat en économie familiale de l’Université de Colombie Britannique, et un diplôme en administration des affaires de l’Université de la Fraser Valley. 


Joan Braun, Colombie BritanniqueScreen Shot 2015 09 29 at 10.34.13 AM


Joan Braun, L.L.B., Maîtrise en Sciences Sociales, est avocate, médiatrice et consultante privée. Joan est médiatrice accréditée depuis 2004 et se spécialise dans la gestion des conflits entre les personnes âgées et leurs familles. En plus de son activité de médiatrice, Joan étudie dans ce domaine. Elle a obtenu un Master de travailleuse sociale en 2007, et s’est inscrite en 2011 pour un deuxième Master. Sa thèse actuelle examine comment protéger les droits des aînés dans les processus décisionnels. Deux de ses articles ont été acceptés dans des journaux académiques et elle espère continuer à développer sa recherche par l’intermédiaire de son Doctorat. Joan a plus de 8 ans d’expérience en gestion d’organisations à but non lucratif. Son expérience de gestion couvre notamment plus de 5 ans passés à superviser les programmes de prévention et d’intervention contre la maltraitance des aînés, tout d’abord à BC Centre for Elder Advocacy and Support (BCCEAS) puis au Centre for Public Legal Education Alberta (CPLEA), des organisations qui se focalisent sur les problèmes rencontrés par les aînés. Joan a supervisé la création de la première clinique légale pour aînés dans le Canada de l’Ouest, ainsi qu’une gamme diverse de programmes pour ainés victimes de maltraitance. Au cours de l’été 2015 Joan est retournée à sa pratique privée de consultante et médiatrice parallèlement à son doctorat. Elle représente actuellement L’Association du Barreau canadien au Committee to Reduce Elder Abuse de Colombie Britannique.

Leah Cohen, Toronto, Ontario
Leah Cohen
Leah a travaillé pendant 18 ans pour le Gouvernement de la province d’Ontario en tant qu’analyste politique, avec une spécialisation sur les questions ayant trait aux aînés. 

Son portefeuille comprenait les questions essentielles que rencontre une population vieillissante, avec un intérêt particulier pour la question de la négligence et de la maltraitance des aînés. Leah a été recrutée pour devenir un des membres clés d’une équipe travaillant au développement d’une stratégie pour combattre la maltraitance des aînés en Ontario. 

Elle a joué un rôle crucial jusqu’à la mise en place du projet.Après avoir pris sa retraite du gouvernement, Leah a mis ses connaissances et son expérience à bon usage en travaillant dans le domaine de la prévention des mauvais traitements dans l’arène locale, nationale et internationale ainsi que dans le domaine de la transmission de savoir.
Leah été coordinatrice régionale  de l’équipe en charge de la maltraitance pour NICE à Toronto.

  

Susan Crichton, Winnipeg, ManitobaSusan Chrichton

Depuis 2001, Susan Crichton est consultante en maltraitance des aînés auprès du Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en santé. Elle préside aussi le groupe stratégique provincial sur la maltraitance des aînés. 

Susan passe une grande partie de son temps à éduquer et former différents groupes pour leur apprendre à prévenir la maltraitance des personnes âgées. 

De 2008 à 2011 Susan eu l’opportunité de travailler sur l’Initiative fédérale de lutte contre les mauvais traitements envers les aînés, grâce à un programme d’échange avec l’Agence Canadienne de la Santé Publique.

Andrew Elinesky

Jennifer Gurke

Kelly Heisz, St.John’s, Terre Neuve et Labrador 
KellyHeisz
Kelly est la actuellement la secrétaire du conseil d'administration du RCPMTA.
Kelly est la directrice exécutive du Centre de ressources pour séniors de Terre Neuve et de Labrador.
Kelly est diplômée de Memorial University , avec un Baccalauréat en arts et éducation.  Depuis les 25 dernières années, sa carrière s'est développée dans le secteur sans but lucratif, et s'est focalisée sur l'implication communautaire et le renforcement des capacités dans le but d'effectuer des changements à la qualité de vie et au bien-être des citoyens au niveau local.
Le Centre de ressource des Séniors a joué un rôle de leader dans les questions affectant les aînés, grâce à la participation de centaines de bénévoles, et de partenaires communautaires à tous les niveaux. Le RCPMTA est l'aboutissement et l'un des plus grands succès de l'organisation. 

Barb Hood


Sarita Israel, Montréal, QuébecIMG 0203 2
Clinicienne bilingue de formation, partie d’une équipe spécialisée en maltraitance envers les personnes aînées depuis 1991. Sarita détient deux baccalauréats, en service social et en sociologie de l’Université McGill. Sarita occupe un rôle clé dans le développement de la recherche, des formations, des aspects cliniques de la Pratique de pointe pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées et des guides de pratique clinique. Membre pionnier de l’équipe de consultation multisectorielle provinciale. Consultante experte pour l’implantation, la coordination, et le développement clinique continue de la Ligne Aide Abus Aînés. Sarita a formé des formateurs du réseau en matière de maltraitance à travers le Québec. Impliquée dans de multiples projets de partenariats pour le développement des connaissances, des pratiques, des ressources et des programmes visant la prévention et l’intervention pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées.


Sharon MacKenzie, Victoria, British Columbia

Sharon (Baccalauréat et Maîtrise en Éducation) est la fondatrice et la directrice de i2i Intergenerational Society of Canada (www.intergenerational.ca), un connecteur national et banque de ressources intergenerationnelles. Sharon a enseigné pendant 35 ans, du niveau maternelle jusqu'à l'université.

Sharon MacKenziePendant plus de dix ans, Sharon a développé et testé un modèle d'immersion intergenérationnelle à succès en C.-B.: le projet Meadows School. Ce projet unique au monde a réussi à faire changer les attitudes ageistes chez des individus de toutes générations, contribuant  au passage àl'amélioration de leur santé. En octobre 2013, à Istanbul, le projet fut distingué parmi une liste de cinq durant la compétition ''Meilleure Initiative Amie des Aînés'' organisée par l'IFA. Le jury composé de 8 juges de différents pays a déclaré ''Ce projet fait preuve d’une réflexion d’avant-garde et devrait être adopté dans le monde entier''.

Sharon est à l’origine de la Journée intergénérationnelle du Canada, le 1er juin, (lancée en 2010), qui est célébrée par plus de 100 villes, parmi les provinces et territoires. Cette journée sert aussi de rappel pour le 15 juin, la Journée internationale de sensibilisation aux mauvais traitements envers les personnes âgées.

Sharon, est une référence reconnue internationalement dans le domaine des relations intergénérationnelles (qui visent à développer le sens communautaire et la prévention à long terme de la maltraitance des seniors). Elle est consultante Intergénérationnelle et pédagogique, conférencière et organisatrice d'ateliers dans les communautés, le secteur de la santé communautaire, les organisations pédagogiques, les groupes des Premières Nations, le gouvernement et les organizations d'aînés.

Sharon est aussi la chercheure et auteur principale de trois ressources intergénérationnelles: ''Kit Ado pour la Journée internationale de sensibilisation aux mauvais traitements envers les personnes âgées'' (IFA), ''Entre générations - Respect à tout âge'' (Agence canadienne de la santé publique), ''Créer une communauté bienveillante'' (Ministère de la santé de C.-B.). Les trois textes sont disponibles sur www.intergenerational.ca. Sharon contribue aussi à de nombreuses publications et a écrit deux ouvrages.

Sharon a été partenaire du projet innovant de cartographie intergenerationnelle de Ryerson/UBC GeoLive, ainsi que de la cyberinitiative pour la Journée internationale de sensibilisation aux mauvais traitements envers les personnes âgées.

 En 2009 Sharon a reçu le prix d’excellence du Premier ministre de C-B en enseignement pour sa pratique pédagogique innovatrice et communautaire. Sharon a aussi été nommée pour le prix Canadian Molson de la femme d'affaires de l'année (Okanagan).

 Kathy Majowski

 

Pat Power, Edmonton, Alberta

Pat PowerPat est actuellement coprésident du RCPMTA. 

Pat est membre du Partenariat de protection des séniors à Edmonton (anciennement l’équipe d’intervention contre la maltraitance des aînés) et occupe le poste de travailleur social pour le développement communautaire. Son rôle est de juger les lacunes dans les services en charge des questions de maltraitance des aînés, ainsi que d’éduquer étudiants and professionnels en contact avec les personnes âgées. 

Pat est un membre actif du réseau Alberta Elder Abuse Awareness Network depuis 5 ans. Il a notamment planifié et exécuté la première conférence traitant de la maltraitance des aînés en Alberta en 2011. Il fait partie du comité de planification pour la prochaine conférence provinciale au printemps 2015.

Pat travaille pour la Mairie d'Edmonton au département des services communautaires depuis 33 ans, il a notamment:

  • Coordonné et fournit des services individuels et de groupe pour les personnes âgées
  • Développé un groupe intitulé ''Les relations avec vos enfants adultes''. Pat est toujours facilitateur pour ce groupe.
  • Procuré un service de développement communautaire au coeur de différentes générations

De par sa participation au réseau Alberta Elder Abuse Awareness Network, Pat a été impliqué dans les questions ayant trait aux violences familiales. Part est un travailleur social assermenté et a achevé uneformation en gérontologie à l’Université d’Alberta. Pat travaille actuellement au développement de projets Neighbours, Friends and Families à Edmonton, dans le cadre de cette initiative pan-canadienne.

 

Raeannn Rideout, Norwood, OntarioRaeann Rideout

Raeann est actuellement coprésidente du RCPMTA.

Raeann est actuellement consultante en  maltraitance des aînés  pour Elder Abuse Ontario (anciennement Réseau ontarien  pour la prévention de la maltraitance des aînés)  dans la région Centre-Est.

Raeann travaille dans le domaine de la prévention de la maltraitance des aînés depuis plus de 18 ans. Dans son rôle actuel, elle procure formation sur le terrain ainsi qu’éducation du public, participe à la planification de projet et d’évènements communautaires, renforce les partenariats communautaires et collabore avec des intervenants locaux, provinciaux et nationaux pour améliorer la réponse à la maltraitance des personnes âgées.

Raeann a préalablement travaillé pour la Fondation manitobaine contre les addictions en tant que Consultante en éducation préventive, ainsi que pour le Directorat des Aînés de Manitoba, en tant que Consultante.  Raeann fut aussi Gestionnaire de projet pour la Force d’intervention contre le mauvais traitement des aînés de Kingston et Frontenac pendant 5 ans.


Lori E. Weeks, Halifax, Nouvelle ÉcosseLori Weeks

Dr Lori Weeks est gérontologue, elle détient un Doctorat et un certificat d’études supérieures en gérontologie de Virginia Tech obtenu en 1998.
Lori a travaillé pendant 3 ans en résidence assistée dans sa province natale de l’I.P-É avant de venir membre de la faculté à l’université de L’I.P-É (UPEI) entre 2001 et 2014. Elle a enseigné sur des sujets touchant à la famille et à la gérontologie, telle que la violence domestique, les femmes et le vieillissement, ainsi que les questions de droit de la famille et de politiques sociales.
En janvier 2015, Lori a rejoint l’Université Dalhousie en tant que professeure agrégée de la faculté des sciences infirmières. Sa recherche se focalise sur le soin et les services de soutien pour aînés et pour leurs soignants, et sur les facteurs qui affectent la santé des aînés. Sa recherche se concentre souvent sur les populations vulnérables. Lori a déjà conduit des recherches sur la maltraitance des aînés avec un intérêt particulier pour le soutien des femmes aînées ainsi que pour la formation d’éducateurs pairs dans le but de sensibiliser la population à la question de la maltraitance des aînés.
Lori fait partie du comité de rédaction du Journal des Femmes et de l’Âge (Journal of Women and Aging) et est membre de l’équipe de recherche sur la maltraitance et la négligence des aînés des Maritimes (Abuse and Neglect of Older Adults Research Team in the Maritimes (ANOART), une équipe de recherche affiliée au centre Muriel McQueen Fergusson de recherche sur la violence domestique à l’université du Nouveau Brunswick. Lori a reçu plusieurs prix de L’UPEI pour sa recherche, son enseignement et son service.

 
Jocelyn Yerxa, Halifax, Nova Scotia
Jocelyn Yerxa

Jocelyn Yerxa est Assistante Directrice du développement communautaire et des programmes pour le Département des aînés de la Nouvelle Écosse. Jocelyn se concentre sur la construction d’une capacité communautaire pour gérer les questions relatives aux aînés.

 Jocelyn est une chef de file au niveau provincial sur le sujet de la sécurité des personnes âgées. Jocelyn est aussi membre du conseil d’administration et de l’équipe de gestion du RCPMTA et du Projet de partage des savoirs.

Depuis deux ans, Jocelyn est en charge du développement d’approches réparatrices pour le projet de sécurité des séniors dans la province. Ce projet est une entreprise collaborative qui implique plus de 30 représentants de la communauté, du gouvernement, de la police, des services de santé, du droit, ainsi que des bénévoles séniors. Elle perçoit une approche réparatrice comme l’approche la plus prometteuse pour aider les familles, communautés et institutions impliquées à gérer les conflits et les préjudices.

Avant de rejoindre le Département des aînés, Jocelyn a développé une expérience extensive dans le secteur à but non lucratif en tant qu’éducatrice et facilitatrice communautaire.

Jocelyn s’est impliquée dans une grande variété de projets de développement dans la communauté, y compris la création de réseaux et d’évènements communautaires, ainsi qu’un large projet de développement d’un programme de logement à but non lucratif pour jeunes mères de famille. Jocelyn a obtenu un Baccalauréat en Sociologie et a complété le cursus nécessaire à l’obtention d’une maîtrise en Sociologie.

Membre Honoraire: 
Elizabeth Podnieks, Toronto, Ontario

Elizabeth est membre fondatrice de trois organisations clé dans le domaine: le Réseau ontarien pour la prévention de la maltraitance des aînés (ONPEA), le RCPMTA et le Réseau international pour la prévention de la maltraitance des aînés (INPEA).

 Elizabeth a été membre exécutif du conseil pour ces trois organisations et a fait la promotion active de ces réseaux à tous les niveaux. 

Elizabeth est l’architecte de la Journée internationale de prévention de la maltraitance des aînés  (WEAAD) en 2003  et a été Présidente du comité décisionnaire. Depuis presque 25 ans, Elizabeth mène la recherche et publie de façon extensive sur les sujets de la négligence et des mauvais traitements, elle soutient aussi les efforts d’autres chercheurs. Elizabeth a reçu l’Ordre du Canada pour son  travail, dont la toute première étude d’incidence au Canada en 1989. En 2012, Elisabeth a reçu la médaille du Jubilé d’or de la Reine, en reconnaissance de ses efforts et de sa carrière. Elizabeth a récemment été élue Directrice honoraire du comité national pour la prévention de la maltraitance des aînés (États Unis). Elizabeth est la source de passion et d’inspiration de nombreuses initiatives dans ce domaine. Elle est à l’origine du cyber projet pour WEAAD , travaillant avec des partenaires nationaux et internationaux, pour utiliser les média sociaux dans le but de d’attirer l’attention du public sur la maltraitance des aînés. Elizabeth a reçu le prix national Rosalie Wolf 2013 de l’association National Adult Protective Services Association ainsi que le prix international Rosalie Wolf 2013 de l’association International Network for the Prevention of Elder Abuse (INPEA). Elizabeth est la première personne à recevoir deux prix Rosalie Wolf dans la même année.

 

Merci à nos sponsors

Le RCPMTA souhaite remercier les généreux sponsors qui contribuent à la durabilité du Connecteur des savoirs

Screen Shot 2015 07 23 at 9.54.16 AM