Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Par Denise Lemire, membre du conseil d'administration du RCPMTA
Contacter Denise


Ce 3e et dernier blogue (d’une série de trois) s’inscrit dans les Célébrations du 20e anniversaire du Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés (RCPMTA ou CNPEA en anglais), dont je suis administratrice au Conseil d’administration depuis 2018. L’ensemble des trois blogues vous fait part de ma réflexion sur la maltraitance des personnes aînées. Le premier blogue a porté sur la définition de la maltraitance, les formes qu'elle prenait, les types sous lesquels elle se présentait et je vous ai donné des exemples de situations. Le 2e blogue a présenté diverses suggestions d’interventions et de pistes d’action en lien avec la maltraitance chez les personnes aînées. Finalement, dans ce dernier blogue, j’aborde les principaux acteurs en lien avec la maltraitance tant à l’international, au national et au provincial. 

Qui travaille en vue de contrer la maltraitance chez les personnes aînées? Essayons de brosser un tableau des principaux acteurs tant au niveau international, fédéral que provincial.


INTERNATIONALifalogo
Bien que les premiers écrits sur la maltraitance envers les personnes aînées aient été produits dans les années 1970, ce n’est qu’au tournant des années 2000 que la maltraitance a été internationalement reconnue comme un problème social et de santé publique. La International Federation on Aging (IFA) a commencé ses opérations en 1973, à une époque où les organisations du monde entier commençaient à peine à comprendre les tendances du vieillissement de la population. 

inpealogo

En 1997, lors d’une rencontre de l’International Association of Gerontology and Geriatrics, en Australie, un groupe de chercheurs formaient l’International Network for the Prevention of Elder Abuse. C’est à ce réseau que l’on doit la Journée mondiale de la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées, qui a lieu annuellement le 15 juin. 

Depuis 2006, de nombreuses communautés à travers le Canada et dans le monde, marquent ce jour afin d'accroître la visibilité de ce problème, de partager des informations sur la maltraitance et la négligence, et de promouvoir les ressources et services qui peuvent améliorer la sécurité et le bien-être des personnes aînées. 

planactionvieillissementmadridlogo

En 2002, dans le cadre du Plan d’action international de Madrid sur le  vieillissementl’Organisation des Nations Unies (ONU) formulait l’objectif d’éliminer toutes les formes d’abandon, de sévices et de violence à l’encontre des personnes aînées et énonçait que la maltraitance envers les personnes aînées constitue un enjeu de violation de droits de la personne. Des bilans du Plan sont régulièrement partagés dans l’enceinte de l’ONU.

Aussi en 2002, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une définition de la maltraitance envers les personnes aînées, qui est encore largement reconnue : « un acte unique ou répété, ou l’absence d’intervention appropriée, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime ». 

Aux États-Unis, on retrouve la American Association of Retired Persons (AARP) qui est une organisation à but non lucratif de plus de 30 millions de personnes de plus de 50 ans. L'AARP a joué un rôle déterminant dans la création de l'IFA, et les deux organisations entretiennent depuis des relations solides. Il y a aussi le National Institute on Aging, créé en 1974, qui est  l'un des 27 instituts et centres des National Institutes of Health (NIH), et qui mène un vaste effort scientifique pour comprendre la nature du vieillissement et prolonger les années de vie saines et actives. NIA est le principal organisme fédéral qui soutient et mène des recherches sur la maladie d'Alzheimer. Vous pouvez lire les orientations de cet organisme dans Aging Well in the 21st Century: Strategic Directions for Research on Aging.


NATIONAL

Le gouvernement du Canada a un vaste programme national concernant les personnes aînées qui comprend des initiatives visant à faire avancer quatre objectifs de politique : améliorer la sécurité du revenu pour les personnes âgées; améliorer l’accès au logement abordable pour les personnes aînées; promouvoir le vieillissement en santé et améliorer l’accès aux soins de santé; favoriser l’inclusion sociale et la mobilisation des personnes aînées.

Le Conseil national des aînés (CNA) mobilise les aînés, les intervenants et les experts afin de conseiller le gouvernement du Canada sur les possibilités et les enjeux actuels et futurs liés à la santé, au bien-être et à la qualité de vie des personnes aînées.conseilnationalainés natseniorscouncillogo Le CNA met actuellement en œuvre un plan de travail triennal, de 2018 à 2021, dont deux priorités de travail portent sur la maltraitance des aînés : déterminer des mesures pour réduire les crimes et les torts ciblant les aînés, en mettant l’accent sur l’abus financier, la fraude et les escroqueries; déterminer des mesures pour contrer l’âgisme en changeant le discours public.

Ressources:


Le Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables des aînés est un groupe intergouvernemental chargé de communiquer de l'information, de discuter des problèmes nouveaux et actuels et de travailler en collaboration à la mise en œuvre de projets essentiels. 

Ressources : 


Le programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) est un programme fédéral de subventions et de contributions qui soutient les projets dirigés par et pour les personnes aînées qui veulent exercer une influence positive dans la vie des autres et dans leurs collectivités. 

Il y a tout le volet du droit pénal fédéral, défini par le Code criminel du Canada, qui vise à protéger les adultes, la tutelle des adultes, les textes sur la violence familiale, les textes sur les droits de la personne et la réglementation régissant les établissements de soins à long terme. J’aborderai ce volet dans un prochain article.

La Fédération des aînées et aînés francophone du Canada (FAAFC) a été créé en 1992 afin de se vouer à la cause des personnes aînées francophones du Canada. La FAAFC regroupe 12 associations membres provinciales et territoriales qui comptent plus de 60 000 aînés membres qu'on retrouve essentiellement en milieu minoritaire au Canada. La FAAFC agit comme  porte-parole et chef de file dans les dossiers concernant le vieillissement, la revitalisation des communautés par et pour les aînés, les activités intergénérationnelles, les stratégies de prévention des abus et de la fraude, ainsi que le mieux-être des personnes aînées francophones au Canada.

Ressources de la FAAFC en lien avec la maltraitance :

  • L'initiative nationale Ensemble pour contrer la violence, les fraudes et les abus envers les personnes aînées vise à développer des outils de sensibilisation destinés à la prévention des mauvais traitements et de l'escroquerie envers les personnes aînées francophones du Canada.
  • Le documentaire Ensemble présente les différentes activités de sensibilisation à la maltraitance et à la fraude envers les personnes aînées tenues dans les communautés francophones du Canada.
  • Non à la fraude!, des ateliers de sensibilisation axés sur la protection contre diverses formes de fraude et d'exploitation financière
  • L'occasion fait le larron, un jeu virtuel dont le but est d'aider les personnes aînées à se prémunir contre la fraude et l'exploitation financière
  • Trompe-l'heure et tromperies, une pièce de théâtre qui met en scène une situation d'exploitation financière
  • Trousse d’animation et d’activités, le premier module donne des informations sur les différents types de fraudes et d'abus et dresse une liste des ressources offertes dans les différentes provinces et territoires; le deuxième module présente la pièce de théâtre Trompe-l'heure et tromperies et la façon d'animer une activité de sensibilisation en utilisant cette pièce; le troisième module expose les trois capsules théâtrales sur l'abus conçues pour sensibiliser les personnes aînées et les communautés à l'exploitation financière, à l'abus psychologique, au harcèlement et à la négligence envers les personnes aînées. 

Ces outils novateurs ont été conçus par la FAAFC avec pour objectif premier de porter le message de lutte à la fraude et à l'exploitation financière à l'endroit des personnes aînées dans les communautés francophones partout au Canada.

Le Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés existe depuis l’an 2000. Le Réseau sert de lien entre les réseaux provinciaux et territoriaux de lutte contre les mauvais traitements envers les aînés, les organisations au service des aînés et d'autres intervenants et particuliers. La CNPEA diffuse également des informations et des recherches visant à réduire l'incidence de la maltraitance des personnes âgées au Canada en faisant la promotion de la sensibilisation et de l'éducation, et vise à contribuer à l'élaboration de politiques au niveau national, en particulier en ce qui concerne la création d'une stratégie nationale sur la maltraitance des personnes âgées. 

PROVINCIAL - ONTARIO
Le Ministère des Services aux aînés et de l’Accessibilité  aide les personnes âgées et les personnes handicapées à demeurer autonomes, actives et à continuer à participer à la vie sociale. L’Ontario a été la première province au Canada à adopter une stratégie visant à prévenir les mauvais traitements à l’égard des personnes âgées; la Stratégie ontarienne de prévention des mauvais traitements à l’égard des personnes âgées comporte les trois grandes priorités suivantes : 1) coordination des services communautaires, 2) formation des fournisseurs de services, 3) sensibilisation du public. Le Ministère dirige la mise en œuvre de la Stratégie en partenariat avec Elder Abuse Prevention Ontario/Prévention de la maltraitance envers les aînés Ontario, organisme sans but lucratif qui se consacre à la prévention de la maltraitance et de la négligence des personnes âgées.

Fondée en 1978, la Fédération des aînés et des retraités de l’Ontario (FARFO), œuvre auprès des francophones de 50 ans et plus domiciliés en Ontario. Elle regroupe quelques 10 500 membres à travers l’Ontario, membres qui sont soit des individus ou des clubs, des centres de jours ou d’autres organismes affiliés. La FARFO collabore avec le Elder Abuse Prevention Ontario/Prévention de la maltraitance envers les aînés Ontario afin de combler les lacunes au niveau francophone. De nombreux ateliers Ce n’est pas correct! ont été offerts à travers la province durant les dernières années.

Ressources:
Livre blanc sur le vieillissement des francophones de l’Ontario, AFO, 2019


Conclusion
Je vous ai présenté les acteurs principaux en lien avec la maltraitance, soit au niveau international, national et provincial. On peut constater qu’il y a un nombre important d’acteurs dans ce dossier. Il reste encore beaucoup de travail à faire pour trouver une solution au problème de la maltraitance envers les personnes aînées. Il est impératif de continuer de travailler à l'élaboration de partenariats pour mieux cerner la problématique et y apporter des solutions.

 

Critères de publication

Toute ressource affichée sur le connecteur est préalablement examinée d'après les critères suivants. Si vous souhaitez partager une ressource avec la communauté, assurez-vous que celle-ci réponde aux conditions listées ci-dessous et envoyez-la par courriel. Nous affichons le materiel reçu dans un délai de 72 heures.

Critères de publication

Invitation to Contribute

Vous aussi pouvez contribuer au connecteur!

  • Partagez vos projets, vos recherches ou vos outils favoris
  • Annoncez une conférence
  • Présentez des pratiques et initiatives prometteuses dans un article de blog.

Consultez nos critères de publication ou envoyez-nous un courriel pour plus d'informations.

Merci à nos donateurs et sponsors

Le RCPMTA souhaite remercier les généreux sponsors qui contribuent à la durabilité du connecteur des savoirs.

silverfoxpharmacy12straightblack2